samedi 13 novembre 2010

Parisian chic, you know.

Ces dernières années, les parisiennes sont plus qu’admirées. Et pour cause ! Les clichés de la parisienne font presque penser à un rêve pour toutes femmes en quêtes de la perfection. Quelques exemples :

-La parisienne a un teint frais sans effort : même si elle fume comme un pompier et sort toutes les nuits, la parisienne aura toujours la peau lisse et régulière, même 30 ans passés. Et bien sur, elle n’a pas besoin de maquillage et autres artifices.



                                        Constance Jablonski pour Vogue Paris, septembre 2010


- La parisienne est naturelle, Charlotte Gainsbourg en est un parfait exemple. Elle peut ne pas être maquillée, avoir les cheveux en bataille et être habillée n’importe comment, elle sera toujours belle.




          Charlotte Gainsbourg, où la beauté naturelle              

- En parlant d’habillement, la parisienne est effortless. La prêtresse de ce style est Jane Birkin. Malgré qu’elle soit Anglaise, elle incarne tout à fait le style « tour Eiffel » comme disent les touristes. Pulls et vestes d’homme, jeans usés, bottines plates… Tout ce qu’il y a de plus confortable. Et tout ce qui fait le bonheur des magasines de mode. C’est comme si elle ne se rendait pas compte qu’elle déclenche une émeute de photographes quand elle sort acheter son pain. La marque "Chloé" est un repère pour toute parisienne fan de Chic, sans en faire trop.


Birkin et Gainsbourg, chic, effortless





  Freja Beha sur le défilé Chloé

- La parisienne habite à Paris. Et oui, on n’y pense pas mais une parisienne ne peut habiter en province (horreur malheur). (Pour tout les provinciaux qui me lisent, ceci est de L’HUMOUR, ne l’oublions pas ;P)


- La parisienne est râleuse, bah oui, logique. Comme le dit ce dicton « I love rien, I’m parisien ». (Pour tout les parisiens qui me lisent, ceci est de L’HUMOUR, ne l’oublions pas ;P)



- La parisienne est une rebelle. Prenez par exemple Coco Chanel, qui libéra la femme et la fit sentir plus libre dans ses vêtements. N’était-elle pas parisienne ? Et Saint Laurent, qui libéra cette même femme, qui lui légua saharienne et autres tailleurs- pantalons, à qui ses collections étaient elles destinées ? Je vous laisse deviner…



   Coco Chanel: Le génie en plein travail





                    YSL 2011 vs YSL 1971                
      
J’en resterais sur cette belle phrase de Vanessa Bruno (Créatrice en vogue chez les américaines, née avec une baguette dans la main) : « La parisienne ne porte pas un vêtement, elle l’incarne ».











5 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas acheté, on me l'a offert du coup, je ne sais pas :/

    RépondreSupprimer
  2. Beautiful blog. Follow me if you want.

    http://allamodaeconstile.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  3. you missed audrey tatou and sophie marceau. and maybe catherine deneuve. and and and :) too many chic and beautiful women in that country!

    londonviennacologne.blogspot.com

    RépondreSupprimer